Menu

Á l’Armistice, le pire commence pour les soldats Irlandais…

12 novembre 2018 - Archives, Irish, I Presume, The News
Á l’Armistice,  le pire commence pour les soldats Irlandais…

Le 11 novembre 1918, fut la fin de la Grande Guerre, la France et l’Allemagne venaient de signer, discrètement, l’Armistice dans la clairière de Rethondes dans la forêt de Compiègne. Quatre ans de conflit et huit millions de morts et six millions de mutilés, la joie de la fin de guerre envahissait l’Europe.
Cent ans plus tard à Paris, Emmanuel Macron le Président de la République invitait à Paris à nous souvenir .
1918, ne fut pas la fin des souffrances. Après l’armistice, « beaucoup de ceux qui sont rentrés avaient perdu leur jeunesse, leurs idéaux, leur joie de vivre. Le monde découvrit l’ampleur de blessures que l’ardeur combats avait occultée. Aux larmes des mourants succédèrent les larmes des survivants. […] Durant ces quatre années, l’Europe manqua de se suicider. L’humanité s’était enfoncée dans le labyrinthe hideux d’affrontements sans merci, dans un enfer qui engloutit tous les combattants, de quelque côté qu’ils soient, de quelque nationalité qu’ils soient. […] 10 millions de morts, 6 millions de blessés et mutilés, 3 millions de veuves, 6 millions d’orphelins, des millions de victimes civiles.[…]1918, c’était il y cent ans. Cela semble loin. Et pourtant, c’était hier !
La leçon de la « Grande guerre » ne peut être celle de  la rancoeur d’un peuple contre un autre. […] Dès 1918, nos prédécesseurs ont imaginé et rêvé alors  d’une Europe. Vingt ans plus tard, la guerre de nouveau est venu ravagé les chemins de la paix  […] ».

Bataille de la Somme : Royal Irish Rifles

En écoutant ces mots, nous ne pouvons pas nous empêcher de penser encore et encore à ces soldats irlandais qui pour combattre l’ignominie, pour défendre les valeurs universelles n’avaient pas hésité à endosser l’uniforme d’une autre nation.

La France renaissait, et pour les soldats irlandais le pire continuaient… Il ne suffisait pas de s’être battus sous la pluie, dans la boue, dans la puanteur. Ils n’avaient pas assez souffert d’avoir vu leurs compagnons d’infortune se faire dévorer par la vermine ou les rats durant leur sommeil lorsqu’ils avaient échappé aux tirs d’obus…  Rien n’épargnera les Irlandais qui après 4 ans de conflit rentreront dans leur pays en proie à une guerre civile. Ces hommes qui pour s’engager avaient dû rejoindre les régiments britanniques et qui rentrerons en 1918 en Irlande affublés de cet l’uniforme disgracieux alors que pendant leur absence, la guerre civile avait déchiré leur pays en 1916.
Certains repartiront pour ne plus jamais revoir leur famille, d’autres vivront sans comprendre le déshonneur que leur patrie leur infligera.
Lorsque la mémoire de l’évènement est sujet à conflit, comment établir la vérité de l’Histoire ? Comment transmettre le souvenir de l’engagement valeureux des Irlandais dans la Première Guerre mondiale ?

En 2018, en Irlande, c’est enfin dans une ambiance apaisée,  que Michael D. Higgins — le Président de la République d’Irlande récemment réélu à la tête de l’Irlande avec 55,81% — rend hommage aux soldats irlandais ayant combattu durant la première guerre mondiale (WW1).
Le Premier Ministre irlandais Leo Varadkar se réjouit d’être celui qui est à Paris pour célébrer la paix. Nul doute que les Irlandais entendent ce discours avec un émotion particulière  : 1918, c’était il y cent ans. Cela semble loin. Et pourtant, c’était hier ![…] C’est cette certitude que le pire n’est jamais sûr tant qu’existent des hommes et de femmes de bonne volonté. Soyons sans relâche, sans honte, sans crainte ces femmes et ces hommes de bonne volonté ! ici aujourd’hui affrontons dignement le jugement de l’avenir. Puisse ce rassemblement être celui le seul combat qui vaille le combat de la Paix.

Et si combattre pour la paix était le plus bel hommage que nous puissions rendre à tous ceux qui sont morts pour que nous vivions en paix, en démocratie, dans un monde en harmonie.
Et si il y avait des lendemains qui ressemblent à une nouvelle espérance ? Encore une fois, en ce 11 novembre 2018, il fallait se mouiller pour célébrer l’Europe en paix.

* En italique et en gris, des extraits du Discours d’Emmanuel Macron , Président de la République française

PLUS ENCORE 

Dans The Irish Club : La Bataille de la Somme  – First War World – Conflit de 14-18   Des livres qui racontent l’Histoire L’impossible VictoireTimbrée, la Bataille de la Somme
La Webographie de la WW1 de The Irish Club © – 

Le discours entier d’Emmanuel Macron : Document du Monde
La cérémonie du 11 Novembre 2018 sous la pluie. 

Le Wagon de l’Armistice : le mémorial 
Michael D. Higgins  : la présidence 
Leo Varadkar : Taoiseach to attend the Armistice Day Commemoration in Paris
Irish leader Varadkar attends Armistice commemorations in Paris

Irish Times : Ireland’s first World War veterans: Shunned, ostracised, murdered

Plus d’Histoire Irlandaise sur la première guerre mondiale : 1914 -1918  les derniers mort Irlandais en 1918
Le rôle de l’Irlande dans la première guerre mondiale :  
L’Armistice à Dublin film IWM

© (PUBLIC DOMAIN) Bataille de la Somme : Royal Irish Rifles – © Défilé durant l’Armistice à Dublin (IWM)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :