Brigid, Sainte patronne d’Irlande

Une croix de Ste Brigid en paille

Nous ne cédons pas à l’air du temps, consistant à retrouver les figures de proue et à leur faire endosser de nouveaux combats.
Cependant, nous nous réjouissons qu’en 2021, Brigid, Sainte patronne d’Irlande, soit toujours célébrer le 1er février en Irlande . Célébration miroir à celle des celtes préchrétiens honorant la déesse Brigid, dont le père était le Dagda – le Grand Dieu – un chef des Tuatha Dé Danann.

Nous en profitons pour publier en français : Celtic Spring (le printemps celtique) et nous souvenir avec émotion et respect de  Denise Phelan, notre collaboratrice et auteur de cet article publié dans The Irish Eyes Magazine N°41.
© Photo Montage The Irish Eyes - Inspiration National Gallery Dublin © Photo Montage The Irish Eyes – Inspiration National Gallery Dublin

Le Printemps est enfin là ! Oui, chers lecteurs, soyons clair une fois pour toutes. Désormais, ignorez tous ces calendriers français et autres calendriers d’Europe continentale, qui affirment que le 21 mars est le premier jour du printemps.
Comme tout Celte, qui se respecte, vous le dira, dans le calendrier celtique, le premier jour du printemps tombe le 1er février, fête de Brigid, Sainte patronne d’Irlande. Le 21 mars est le milieu du printemps, tout comme le 21 juin est le milieu de l’été.

Lorsque l’Irlande, à son tour, accueille le christianisme, il va se superposer en grande partie à la tradition celtique au lieu de la combattre. C’est ainsi que la fête de la Sainte Brigid naît sur les principes de la grande fête druidique du printemps celte d’Imbolc, (Imbiuolcaia en gaulois) ouvrant le deuxième trimestre de l’année celtique. L’ image de Ste Brigid fera souvent écho au culte de la déesse du feu, de la fertilité.

Brigid, Gravure apparaissant dans le livre de Thomas Messingham paru à Paris en 1624 :Irish saints, Florilegium Insulæ Sanctorum.Sainte patronne d'Irlande: Les Trois Patrons d'Irlande

Que savons-nous de Sainte Brigid ?
Brigid sera la première d’une longue lignée de religieuses irlandaises. Brigid devient la patronne secondaire d’Irlande, un pays qui ne fait jamais les choses à moitié. En effet, l’île a trois saints patrons : Patrick, Brigid et Colmcille.
Contrairement à Saint Patrick, Brigid ne laissa pas d’écrits, ce qui rend difficile de distinguer  le fait historique et la légende.

Brigid, la tradition et l’Histoire

 Selon la tradition, Brigid est née à Faughart, Co. Louth, vers 450 après J.-C.. Elle est la fille de Dubthach, un chef païen, et de Brocseach, qui était peut-être une esclave chrétienne dans la famille. La femme de Dubhtach jalouse force le renvoi de Brocseach. Sa mère fut d’abord vendue à un poète, puis à un druide, et c’est chez ce druide que Brigid est née et a grandi. Elle retournera plus tard dans la maison de son père.

Brigid, la généreuse

De nombreuses légendes racontent la grande bonté et la générosité de Brigid envers les pauvres.
Enfant, elle a un jour donné tout le stock de beurre de sa mère, mais grâce à ses prières, le beurre a été miraculeusement renouvelé.Brigid semble avoir eu une relation difficile avec son père, sans doute exacerbée par sa forte volonté et le fait qu’elle donnait à jamais ses biens aux pauvres et aux nécessiteux.

C’est après un autre élan de sa générosité : elle offrit l’épée la plus précieuse de son père à un lépreux et dans sa fureur, il a décidé de la vendre à Dunlang mac Enda, roi de Leinster. Cependant, Dunlang, également chrétien, a vu que Brigid n’était pas une femme ordinaire et a conseillé à Dubhtach de lui rendre sa liberté. Il lui présenta alors une épée en ivoire pour remplacer celle que Brigid avait donnée !
Brigid d’une grande beauté, décida alors de devenir nonne et rejeta tous les prétendants, elle alla jusqu’à se défigurer. Saint Mel, l’abbé et évêque de Longford, qui a reçu ses vœux, l’aurait consacré comme un évêque —sacre interdit au femme — par erreur (le Vatican le remarquera) .
Lorsque Brigid a prononcé ses vœux, sa beauté aura été restaurée.

Elle va ensuite fonder le  « premier monastère mixte« , où moines et nonnes étaient sous sa seule autorité, à Kildare (en irlandais, Cill Dara, l’église du chêne).
La légende prétend que cherchant un lieu pour son monastère, Brigid demande au roi de Leinster qu’il lui abandonne autant de surface pour son ouvrage que son manteau en couvrira. Le manteau s’étendit jusqu’à couvrir l’ensemble du Curragh.

Une femme vénérée, Brigid !

Curragh, dans cette région réputée pour ses courses de chevaux, pour lesquels elle avait grande sympathie, elle est devenue protectrice des voyageurs, en raison de ses voyages en char à travers l’Irlande.
De nombreuses légendes et prières sont associées à la cape ou au manteau de Brigid. Une vieille comptine anglo-écossaise fait référence à « Saint Brigid et sa cape, Saint Colum et son chat ».
Saint Brigid a acquis  la réputation de multiplier certains liquides (lait, bière), Elle devient la patronne des travailleurs laitiers et la protectrice des troupeaux. En Irlande, elle est aussi la Sainte-Patronne des brasseurs. 

LA CROIX ET LE FEU 


Brigid, Sainte patronne d'Irlande :  croix de Ste Brigid en pailleLes représentations les plus souvent associées à Brigid sont le feu et bien sûr, la croix de Sainte Brigid faite à partir de joncs. La forme de ces croix varie d’une région à l’autre, mais la plus connue est celle en forme de « croix gammée » qui a été pendant de nombreuses années le logo de RTE, la chaîne de télévision nationale irlandaise. Il est encore habituel en Irlande de faire des croix de Sainte Brigid le 1er février et de les placer sur les chevrons des maisons pour les protéger au cours de l’année à venir.
Au moment de la mort de Brigid, vers 525, Kildare était devenu un important centre d’apprentissage.

Brigid, Sainte patronne d'Irlande: Un vitrail représentant Ste Brigid la représente tenant la flamme Un feu sacré entretenu par 19 nonnes était maintenu en action dans le couvent jusqu’à la suppression des monastères par Henry VIII au 16e siècle.
De nombreuses églises dans le monde sont dédiées à Sainte Brigid grâce au travail des missionnaires irlandais. 
La seule cathédrale portant son nom se trouve toujours à Kildare et mérite la visite. Selon l’éminent érudit irlandais George Otto Simms, Brigid était une personne remarquable…
La liste des saints de l’église celtique en Irlande est tellement dominé par les hommes que la place d’honneur accordée à Brigid of Kildare témoigne de la reconnaissance unanime de ses qualités de leader.

Toujours à Propos de Ste Brigid**  

Brigid a également fondé le premier monastère mixte en Irlande. C’était un lieu de formation et de prière pour les moines et les moniales. Grâce à sa grande charité, à son adaptation douce de la culture celte et à son implication dans l’érudition des prêtres et des religieuses, la chrétienté connut, en Irlande,  une grande croissance.

Sainte Brigid, et les enluminures**

Brigid créa une école d’art, dirait-on aujourd’hui. C’est là que que les plus habiles artistes produisirent de magnifiques manuscrits enluminés comme le Gospel des Évangiles. Cette forme d’art insulaire d’illustration du livre, a émergé de la fusion des arts bibliques premiers et de la traditionnelle culture celtique.
Dans les monastères où il s’est répandu en Irlande,  à l’instar de Kildare, Durrow, Clonmacnois, Clonfert, Kells et Monasterboice aux VIIe et VIIIe siècles. En fin de compte, ce style hiberno-saxon donna naissance à quelques unes des œuvres les plus remarquables de la histoire de l’art irlandais du moyen âge.

Signalons, sans prendre partie, qu’il y eu batailles d’érudits : spéculations sur le fait que le Livre de Kells est le livre décrit par Giraldus et qu’il devrait vraiment s’appeler le Livre de Kildare. Les recherches modernes semblent indiquer que ce n’est pas le cas, mais il ne fait plus aucun doute, d’après la description ci-dessus, que les deux livres étaient très similaires. (Kildare – Archaeological Society).

Voyage avec Sainte Brigid**

  • Pour les protéger des invasions des Scandinaves autour de 878, les reliques de Sainte Brigid furent portées à Downpatrick, avec celles des Saints Patrick et Columba.
  • Une tunique lui ayant appartenu, donnée par Gunhilda, sœur du roi Harold 2, se trouve à Brugge (Bruges), Belgique. Cathédrale St Sauveur de Bruges, « le manteau ou la cape de Sainte Brigid. 
  • Une relique sa chausse, faite d’argent et de cuivre décorée de bijoux, se trouve au Musée National à Dublin.
  • En 1283, 3 chevaliers prirent la tête de Brigitte pour partir en pèlerinage en Terre Sainte. Ils moururent à Lumiar, près de Lisbonne, Portugal, où l’église possède à présent une châsse spéciale avec sa tête dans une chapelle dédiée.
  • Preslin-Trigavou : l’église de ce village breton, dans les Côtes d’Armor entre Dinan et Dinard, est dédiée à Sainte Brigid ici Ste Brigide – Il y a aussi une belle promenade à faire vers un humble champs de pierres dressées laissant imaginer le caractère sacré du lieu.

Á réaliser Autour de St Brigid**

Bien sûr, il ne faut pas oublier de faire des St Brigid’s Crosses (les croix de Brigid) qui porteront bonheur toute l’année dans la maison ou une Biddy Doll  (Brideog ) avec le MuseumCountry-Life

Brigid, Sainte patronne d'Irlande : Une poupée de St Brigitte en paille

Beannachtaí na Féile Bríde oraibh go léir!

Article de Denise Phelan traduit par G.Staunton © 1996- 2021 – The Irish Eyes Magazine by The Irish Club ** Ajout par G.S.