Menu

Le Testament de Marie : une bonne raison d’aller au théâtre de l’Odéon

4 mai 2017 - Bibliothèque Irlandaise, The News

Jouez avec nous et nous vous offrons 2 places pour aller voir
 le testament de Marie à l’Odéon Samedi 6 mai à 20H 

Pour tenter votre chance,
envoyez un mail à contact@irisheyes.fr en indiquant
– votre adresse émail, votre nom et
– le nom de la comédienne qui joue le rôle de Marie à l’Odéon
Tous au théâtre… 

Dominique Blanc © Ruth Walz

Publié en 2012, Le Testament de Marie (The Testament of Mary) par l’auteur irlandais Colm Tóibín est un texte court — moins de 120 pages — d’une rare pureté. L’audace du propos, la justesse de la langue, la délicate puissance de l’argument prouve une nouvelle fois que Tóibín interroge avec véhémence et talent notre siècle, notre société, nos croyances.
Tóibín est un écrivain irlandais dans ce que cela implique de talent : l’humour dans la gravité, le ni trop peu ni trop de mots, le questionnement sans le cynisme.
Une pièce intemporelle qui fait de l’Histoire une histoire qui résonne aujourd’hui comme un glas.
Marie est un « personnage gigogne » qui est toujours ailleurs et se dérobe. Marie est  la mère du Christ qu’elle voit « traîner » avec  sa bande de jeunes « désaxés ».
Marie, est une mère comme toutes les mères vêtue de boots, d’un jean et d’un t-shirt s’inquiète pour l’avenir de son fils. une mère qui se souvient qui assiste à l’éclosion de l’Histoire, qui la regarde, qui l’écoute et qui avoue comment cela s’est réellement passé.
Des artistes réunis pour nous offrir le meilleur du théâtre: un texte de Colm Tóibín  ou l’art du « Je est un autre  » par excellence. Dominique Blanc, l’actrice idéale qui se transforme, raconte, rit, pleure, hurle, nous offre  l’incarnation de l’humanité sans démesure mais avec émotion.
A la création, à Londres, c’est Fiona Shaw qui avait interprété Mary au Barbican, Dominique Blanc reprend avec force et sensibilité le rôle en français sous la direction de Deborah Warner.
Deborah est la metteur en scène qui dit  : le théâtre se doit d’être excitant – sans innovation, le théâtre mourra. Elle le prouve avec sa mise en scène, d’abord troublante puis bluffante d’efficacité. Le décor, porte, accompagne, dérange, rassure, indique, interroge : où sommes-nous : au coeur d’une ville en Europe au XXIe siècle, en Galilée avant JC  ?

Encore une fois, à l’Odéon : on y était venu pour voir, pour se distraire et on en repart convaincu que le théâtre est un art majeur qui tire vers le haut, lorsque l’on s’en donne les moyens. Avec la collaboration de la Comédie française, à l’Odéon — comme le faisaient avant lui,  Patrice Chéreau, Luc Bondy — Stéphane Braunschweig fait le pari de l’intelligence sur la facilité… et cela en vaut la peine !


Aller au Théatre de l’Odéon

jusqu’au 3 juin 

Pièce : Le testament de Marie
Auteur : Colm Tóibín
Réalisateur/Metteur en Scène : Deborah Warner
Interprète : Dominique Blanc

Lire le livre
Titre : Le testament de Marie
Auteur : Colm Tóibín
Editeur : Robert Laffont (Pavillons)
ISBN : 2-221-13490-7 
Disponible en poche chez 10/18

Latest news of Colm Tóibín
Tóibín : C.T. appointed chancellor of Liverpool University

Ecouter Un extrait du livre en anglais lu par Meryl Streep